Ne manquez pas

Canyelles

Canyelles est une petite ville de 3 500 habitants, pittoresque et intime, située dans une petite vallée, flanquée de diverses élévations – le puig de l’Àliga, celui des Forques et le Montgròs – ainsi qu’un endroit stratégique du fait de sa condition de lien entre la mer et la montagne. La commune est entourée d’espaces naturels protégés tels que le parc d’Olèrdola et le parc du Garraf. Il est possible que l’origine du village ait été une fortification de défense avancée du bastion d’Olèrdola, car déjà au temps de la Marche hispanique le ravin de Canyelles qui traverse la commune était la voie qui reliait la mer aux villages de l’intérieur. De nos jours, le ruisseau qui y coule est bordé par la route régionale C-15.

La bougade conserve un petit noyau ancien bien conservé et couronné par un château avec des vestiges médiévaux du XVe siècle et des ruelles étroites et pentues qui y mènent.

On pourra faire une promenade tranquille dans ce noyau ancien en partant du croisement de la route C-15 et de la rue Nou. Souvent, l’odeur du pain qui finit de cuire se répand dans les rues. Canyelles est connu dans toute la région, en effet, pour sa longue tradition de fabrication artisanale du pain et d’élaboration de coques, sortes de pâtisserie à base de farine, d’huile et d’eau. On coupera par la rue Major où l’on remarquera certaines façades telles que celle de Can Sàbat, au nº 12, qui conserve un arc en plein cintre de pierre et une fenêtre gothique au premier étage, avec un meneau et un chapiteau décoré d’éléments rappelant que nous sommes ici sur une terre de vendanges. La rue Major conduit à la place du Château. Cette construction – aujourd’hui propriété privée – conserve une tour circulaire et part de la muraille avec cinq créneaux. Tout près de là, se trouve l’église de Santa Magdalena, déjà documentée au XVIIe siècle, qui forme avec le château le profil emblématique de la bourgade. Cet ensemble a été restauré par Ramon Bouffard, baron de Canyelles, en 1858.

Canyelles est aussi le point de départ pour monter à pied, à bicyclette ou à cheval au puig de l’Àliga (358 m) et à celui du Montgròs (278 m), deux miradors privilégiés de la région. En outre, la commune dispose d’un ensemble de chemins intérieurs où l’on pourra faire de petites randonnées de nature et de culture pour découvrir le paysage vert de Canyelles.

Une autre activité que l’on peut réaliser à Canyelles est la pratique de l’escalade sur les parois rocheuses de la penya de l’Escofet, lieu aussi connu sous le nom de la Facu, qui se trouve dans le parc d’Olèrdola.

Il est tout à fait recommandé de visiter Viladellops, à 3 km de Canyelles. C’est un petit noyau qui offre tout le charme rural ; c’est aussi un ensemble de maisons catalanes typiques entourées de nature et de culture de la vigne. On y remarquera la chapelle de Sant Joan de Viladellops, construction romane du XIIe siècle, en excellent état de conservation, ainsi que la tour de défense médiévale.

On pourra poursuivre la visite jusqu’à l’ensemble monumental d’Olèrdola, un des sites archéologiques parmi les plus importants de Catalogne. Pendant le haut Moyen Âge, Olèrdola a joué un rôle important dans la défense et la repopulation de la Catalogne méridionale. L’ensemble fait partie du musée d’Archéologie de Catalogne, et ses installations comprennent un centre d’interprétation, qui accueille une exposition ainsi qu’un service de visites guidées. Les restes les plus remarquables de cet ensemble sont la muraille, la tour romaine, les habitats ibères, une grande citerne romaine et une tour, des peintures rupestres, l’église préromane et romane de Sant Miquel et, hors les murailles, la petite plaine des Albats, où l’on pourra découvrir dans la roche de petites tombes anthropomorphiques excavées.

Avec la participation de:

GARRAF TURISME

GARRAF TURISME