Ne manquez pas

Olivella

Olivella est située dans le secteur nord de la région, au beau milieu du parc du Garraf. C’est justement cela qui confère à Olivella une beauté paysagistique propre. La commune est composée du village d’Olivella, de diverses mas et de six lotissements.

 

 

Avant d’arriver au village, par la route BV-2111, on pourra contempler déjà un magnifique exemple d’architecture rurale, Can Suriol, mas catalan typique, constitué d’une maison « mère », autour de laquelle on a ajouté, petit à petit, d’autres corps de bâtiment ainsi que des dépendances. Du noyau initial, il existe une documentation qui date de 1334. La casa pairal, c´est-à-dire la maison d’habitation, est un bâtiment datant du XVIIIe siècle qui impressionne par ses deux galeries extérieures avec des arcs en plein cintre.Parcourir la vieille ville d’Olivella est sans le moindre doute une expérience gratifiante. En arrivant au village, on trouvera la place Major, sur laquelle se trouve la mairie et le centre d’information La Sala, où l’on pourra trouver toute sorte d’information sur Olivella et sur le parc du Garraf en général, et d’où partent des itinéraires guidés pour découvrir les recoins les plus pittoresques de la commune. Depuis cet endroit, on peut apercevoir la première implantation du village située sur le puig Molí. Celle-ci était constituée d’une église, d’un château, et de la maison du recteur ; le vieux château a été construit en 992 en suivant un plan stratégique clair pendant la Reconquista, c´est-à-dire la conquête des royaumes musulmans de la péninsule Ibérique par les souverains chrétiens. De nos jours, on y trouve un moulin qui a été érigé au XVIIIe siècle sur les ruines du château. Très près de celui-ci, se trouvent les ruines de la vieille église, datant du XIIIe siècle, seul exemple d’architecture romane de la région. Elle faisait partie de l’ancien château d’Olivella et elle a été en fonctionnement jusqu’au XVIe siècle comme église paroissiale. Depuis cet ensemble, on pourra jouir d’une vue privilégiée de la commune, mais il est difficile d’accès et le chemin n’est pas signalisé.

 

 

En suivant la rue Major, on arrivera à l’église paroissiale de Sant Pere i Sant Feliu, construite en 1430 sur les restes du nouveau château et restructurée au XVIIe siècle. Après avoir vu l’église, il vaudra la peine de se perdre dans les ruelles d’Olivella avant de s’aventurer à en découvrir les environs.Une excursion à pied, à bicyclette ou en voiture sur le chemin qui conduit d’Olivella à Jafra, en passant par la plaine Novella, permettra de découvrir quelques-uns des paysages ruraux parmi les plus authentiques du Garraf. Il faudra sortir du village par la route et prendre à peu de distance le chemin asphalté qui mène au parc du Garraf. Ce chemin mène aussi à Can Grau, qui est un mas habilité pour faire des séjours de courte durée et réaliser des activités permettant d’approfondir la connaissance du milieu naturel du Garraf.

 

 

Le chemin se poursuit par les Piques, ancien couvent aujourd’hui en ruine, par Corral Nou puis il arrive finalement au palais Novella, construction datant de 1892 réalisée par l’indiano Pere Domenèch i Grau dans l’intention d’en faire une colonie agricole. On pourra y détecter divers styles architecturaux mais on verra qu’il ne manque pas de faste ni de luxe. Le phylloxéra a réduit à néant la fortune de la famille, et il a d’ailleurs représenté aussi un choc économique pour toute la région.

 

 

 

Aujourd’hui, le palais Novella est le siège de la communauté bouddhiste Sakya Tashi Ling. Cependant, la visite du palais est possible et intéressante.On prendra ensuite le chemin en direction de la mer jusqu’à arriver à l’ancienne baronnie de Jafra, aujourd’hui inoccupée. On reviendra ensuite à Olivella, en passant par la Fassina – où sont élaborés des produits artisanaux avec les ressources du parc –, les Masets, le mas Bargalló, Can Liona et Can Camps.

Avec la participation de:

GARRAF TURISME

GARRAF TURISME